1. Accueil
  2. International
  3. GUINEE – Expert(e) électoral et juridique (H/F)

GUINEE – Expert(e) électoral et juridique (H/F)

Description de la mission

Descriptif de la mission : Expertise électorale et juridique et conseil en vue des élections programmées dans le cadre de la période de Transition en Guinée.

Principales tâches et résultats attendus : Le MATD étant le ministère chargé d’organiser les élections, la position occupée par l’expert(e) au sein du Cabinet du Ministre lui permettra d’appréhender globalement le processus électoral.

L’expert(e) conseillera le Ministre sur le processus électoral, notamment en matière juridique, en contentieux électoral, pour la révision du Code électoral et de la Charte des partis politiques.

Il/Elle veillera à :

  • Sous l’autorité du ministre, contribuer à la coordination entre les différents experts/bailleurs internationaux appuyant le MATD en matière électorale/en matière de traitement du contentieux électoral ;
  • Dans le cadre de la rédaction de la Charte des partis politique, assister le MATD dans le processus d’inclusion de l’ensemble des acteurs impliqués, de la société civile et des partis politiques.

D’autre part, de manière transversale, dans le cadre de ses missions, il conseillera le MATD pour une meilleure prise en compte du rôle des femmes dans le processus électoral.

Lors de l’installation de la commission de coordination des Ptfs (OIF, Nations Unies, UE, France), intervenant sur le secteur, un partage plus précis des tâches dévolues à chacun sera établi, en concertation avec le MATD.

Description du projet ou contexte

Descriptif de la structure d’accueil : Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD)

  • Autorité directe sous laquelle travaillera l’ETI : Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD).
  • Composition (effectif et fonctions) de l’équipe/service au sein duquel travaillera l’ETI : Cabinet du Ministre.

 

Eléments de contexte : La transition politique initiée sous les auspices du CNRD (Comité national du Rassemblement pour le Développement) et d’un gouvernement de Transition nommé, sous la présidence du colonel Mamadi Doumbouya, se veut d’abord électorale. Le principe d’élections libres, transparentes, pluralistes et crédibles a été énoncé et vise un retour à l’ordre constitutionnel. Quatre scrutins sont annoncés :

  • un référendum constitutionnel ;
  • des élections locales ;
  • des élections législatives et
  • une élection présidentielle, en fin de cycle.

Cette transition se veut aussi une refondation : il s’agit pour la Transition, sans perdre de temps, de transformer l’Etat et la société, l’économie et les infrastructures, afin d’améliorer la gouvernance du pays. La validation du chronogramme de la Transition par l’ensemble des acteurs guinéens, dans le cadre d’un dialogue politique, puis du calendrier des élections, permettra de préciser les priorités des nouvelles autorités. Deux recensements ont d’ores et déjà été annoncés : le premier concernant la population et l’habitat, le second l’état civil. Dans ce contexte, les autorités de la Transition ont sollicité l’appui de la France et d’autres partenaires sous forme d’expertise de haut niveau en matière d’organisation des élections.

Profil souhaité

Qualifications : Expert(e) électoral et juridique.

Formation et expérience professionnelle :

  • Diplôme universitaire supérieur en droit public, constitutionnel ou comparé ; une spécialité en contentieux et, en particulier, en contentieux électoral est un atout ;
  • Diplôme en sciences politiques ;
  • Dix ans d’expérience professionnelle au sein de juridictions nationales OU au sein d’unités de recherche universitaire traitant du contentieux électoral et ce, quel que soit le niveau de traitement du contentieux électoral ; bonne connaissance théorique et pratique des statuts et fonctionnement des partis politiques ;
  • Habitué(e) à travailler dans un milieu international et connaissance des organisations intervenant en Guinée (OIF, PNUD, UE, France et autres bilatéraux, Fondations, etc.) ;
  • Excellent niveau écrit et oral en français ; la maîtrise de l’anglais est optionnelle mais sera prise en compte en cas de candidatures équivalentes ;
  • Capacités d’animation de réunions, de séminaires et aisance générale communicationnelle ;
  • Capacité de synthèse.

Informations complémentaires

Type de contrat: CDDU, contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d’Expertise France pour la durée de la mission.

Durée : 2 ans.

Date de prise de fonction (susceptible d’être modifiée) : Prise de fonction à partir de septembre 2022.

Rémunération établie d’après la politique de rémunération d’Expertise France : salaire de base + (le cas échéant) forfait famille + prime de technicité et d’expatriation + prise en charge des frais de logement* et, le cas échéant, de gardiennage* + prise en charge des frais de scolarité* pour les enfants de moins de 21 ans accompagnant l’expert dans le pays de résidence +  billets d’avion aller-retour adresse contractuelle – lieu de résidence, soit 1 aller initial, 1 aller-retour intermédiaire, 1 retour final + prise en charge des frais de déménagement* et de visa* + Couverture sociale (CFE, mutuelle, prévoyance).

Secteur : Gouvernance.

Documents à fournir :

  • CV ;
  • Lettre de motivation.

Date limite de candidature : 06/11/2022 23:59

Expertise France – Envoyer la candidature (gestmax.fr)