1. Accueil
  2. International
  3. Gabon – Conseiller ou conseillère Finance climat auprès du Conseil National Climat du Gabon (H/F)

Gabon – Conseiller ou conseillère Finance climat auprès du Conseil National Climat du Gabon (H/F)

Description de la mission

Mandatée par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères pour la mise en place de l’expertise technique française, sur financement MEAE, Expertise France recherche un/une Conseiller(e) Finance climat, placé auprès du Secrétaire permanent du Conseil National Climat du Gabon.

Le Conseil National Climat (CNC), principal cadre institutionnel sur la question climatique au Gabon, est placé sous l’autorité de la présidence de la République et a pour mission l’élaboration et l’orientation stratégique de la politique nationale en matière de changements climatiques. Le Conseil est aussi l’autorité nationale désignée auprès du Fonds Vert pour le Climat et assure l’interface technique avec le Gabon. Le Conseil National Climat a appuyé le gouvernement dans la rédaction de la loi en faveur de la lutte contre les changements climatiques du 13 septembre 2021, qui propose de nouveaux mécanismes innovants en matière de finance carbone. Le Secrétaire Permanent du Conseil National Climat, Tanguy Gahouma Bekale, était également le négociateur du Groupe Afrique (le Gabon en était le président sur les questions environnementales) au sein des COPs de la CNUCC, dont la COP26 de Glasgow.

Le/la Conseiller(e) sera étroitement en lien avec le Ministère des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé(e) du Plan Climat et du Plan d’Affectation des Terres. Le Ministre Lee White reste la principale figure politique gabonaise sur la question climatique.

Description du projet ou contexte

Le/la Conseiller(e) interviendra dans un pays moteur et exemplaire en matière de politique climatique et de protection de la biodiversité. La préservation de ces forêts fait du Gabon l’un des seuls pays « absorbeurs nets » de carbone. Engagé depuis la présidence d’Omar Bongo sur ces thématiques, le gouvernement gabonais entend aujourd’hui développer son marché de crédits carbone, susceptible d’apporter une valeur économique aux forêts gabonaises.

Dans ce cadre, l’ETI sera chargé d’apporter un soutien opérationnel dans la construction du marché du carbone gabonais ; dans l’accompagnement du Gabon dans sa recherche de financements verts. Il apportera également un soutient dans le renforcement de capacités et conseil aux autorités, notamment au sein du Conseil National Climat (CNC) et du Ministère des Eaux et forêts (MEF).

Dans le détail, les missions du / de la Conseiller(e) seront :

Soutien opérationnel :

– La construction du marché du carbone gabonais. Le/la Conseiller(e) accompagnera les autorités gabonaises dans l’édification du système d’échange de quotas d’émission et de compensation carbone introduit par la loi du 13 septembre 2021. Un registre doit être établi afin de mettre en œuvre ces deux volets (outil qui permettra de répertorier les émissions de GES, les crédits carbone échangés, reçus, etc.), auquel sera associé un mécanisme de certification des crédits carbone (qui se baserait a priori sur deux standards, dont le standard VCS). Le/la Conseiller(e) appuiera le CNC dans la mise en service, la pérennisation et le déploiement à l’international de ce dispositif – et son alignement avec l’Accord de Paris.

– L’accompagnement du Gabon dans sa recherche de financements verts. Au-delà de la mise en place du marché carbone, le/la Conseiller(e) appuiera le CNC et le Ministère dans la recherche de fonds à destination des projets de préservation / de compensation carbone, notamment au Fonds Vert pour le Climat – dont les procédures lourdes complexifient aujourd’hui l’accès au financement pour le Gabon, et l’Afrique en général. Il aidera également à l’identification de nouvelles opportunités de financement climatique et / ou le développement de produits financiers innovants.

Renforcement de capacités et conseil aux autorités :

– Le renforcement de capacités au sein du Conseil National Climat et du Ministère des Eaux et forêts : le/la Conseiller(e) mettra son expertise au bénéfice des agents gabonais. Il participera à la montée en compétences des fonctionnaires du CNC et du MEF au sujet des crédits carbone, et plus largement de la gestion administrative et financière des fonds destinés à la lutte contre le changement climatique. Il développera des lignes directrices/outils internes pour aider à la comptabilisation des GES dans les projets, à la tarification du carbone ou à l’intégration de mesures d’adaptation pour accroître la résilience des projets. Le/la Conseiller(e) pourrait également accompagner le Gabon dans la « transition budgétaire verte » (en lien avec l’AFD et le PNUD), stratégie de finances publiques visant à valoriser les dépenses et recettes publiques à vocation environnementale et orienter l’ensemble des politiques vers la poursuite de ces objectifs.

– Le conseil aux autorités gabonaises (CNC / MEF) : le/la Conseiller(e) aura la tâche d’accompagner le Conseil national climat et le Ministère dans l’ensemble des outils juridiques et opérationnels participant à la valorisation des puits de carbone gabonais. Il pourra également assurer un suivi des différentes initiatives internationales mises en place, notamment l’initiative CAFI (Central African Forest Initiative) dont le Conseil National Climat a la charge au niveau gabonais. Il renforcera les outils, instruments et processus de gestion des connaissances pour soutenir la stratégie « Gabon Vert ». Il pourra enfin produire des analyses et articles pour aider à construire et à promouvoir le positionnement du Gabon en tant que pilier de la finance climat en Afrique.

 

Moyens matériels et humains mis à la disposition de l’expert(e)

  • mise à disposition d’un bureau au sein de la structure d’accueil : Oui ;
  • mise à disposition par la structure d’accueil de matériel informatique : Oui (ordinateur et imprimante) ;
  • téléphone mobile et prise en charge des frais de communication : Non ;
  • prise en charge par la structure d’accueil des frais de mission/déplacement locaux et internationaux : Oui;
  • Véhicule et logement :

Profil souhaité

Qualifications :

Le/la Conseille(e) Finance climat doit être capable de mener à bien des tâches complexes au sein d’équipes pluridisciplinaires, de travailler sous pression pour respecter des délais multiples et de collaborer avec les équipes de projet et les principales parties prenantes sur les questions de financement climat.

Expertise technique :

  • Connaissance des questions liées à la politique climatique, à l’adaptation au changement climatique ou à son atténuation ;
  • La maîtrise de la comptabilité des GES au niveau des projets ou une expérience de la tarification fictive du carbone dans le cadre d’une analyse coûts-avantages est un atout ;
  • Expérience de la gestion de projets internationaux impliquant des équipes multidisciplinaires, notamment pour la conception, l’organisation, la réalisation et le suivi de projets ;
  • Excellentes compétences rédactionnelles et d’expression écrite, notamment pour une variété de rapports et de publics ;
  • Expérience avérée dans l’organisation, l’animation et la présentation d’ateliers et de séminaires ;
  • Compétences avérées en matière d’organisation, de travail efficace sous une supervision minimale, de polyvalence et de respect des délais pour des demandes de soutien multiples.

Compétences linguistiques :

  • Le Gabon est un pays francophone mais une maîtrise de l’anglais reste indispensable (suivi des négociations internationales, liens avec le FVC, etc.). Niveau B2 minimum.

Savoir-être et sensibilité culturelle :

  • Sens relationnel et travail en équipe ;
  • Capable de travailler efficacement dans un environnement multiculturel, doté d’un grand sens de l’initiative, flexible et prêt à participer à un large éventail de tâches ;
  • Une connaissance de l’Afrique serait un avantage.

Expérience professionnelle :

  • Environ 5 à 10 ans d’expérience pratique dans un des domaines liés au changement climatique (par exemple, technologies à faible émission de carbone, décarbonisation sectorielle, résilience climatique).
  • Diplôme de master dans un domaine pertinent lié au développement durable et/ou à la finance climat (par exemple, sciences de l’environnement ou gestion, économie, finance ou administration des entreprises).

Informations complémentaires

  • Lieu de la mission: Gabon
  • Durée de la mission: au plus 24 mois
  • Date de prise de fonction (susceptible d’être modifiée): 01/01/2023
  • Type de contrat: contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d’Expertise France pour la durée de la mission)
  • Rémunération établie d’après la politique de rémunération d’Expertise France : salaire de base + (le cas échéant) forfait famille + prime de technicité et d’expatriation + prise en charge des frais de logement* et, le cas échéant, de gardiennage* + prise en charge des frais de scolarité * pour les enfants de moins de 21 ans accompagnant l’expert dans le pays de résidence +  billets d’avion aller-retour adresse contractuelle – lieu de résidence, soit 1 aller initial, 1 aller-retour intermédiaire, 1 retour final + prise en charge des frais de déménagement* et de visa* + Couverture sociale (CFE, mutuelle, prévoyance)

Date limite de candidature : 25/09/2022 16:11

Expertise France – Envoyer la candidature (gestmax.fr)